Le château du Plessis Macé

Château entre forteresse et logis de plaisance

 

 

"Le plus angevin de tous" dit-on en parlant du château du Plessis-Macé. Pour les amateurs de patrimoine, l'édifice révèle sans doute plus que d'autres, l'heureux mariage entre forteresse et demeure princière.

 

Le Plessis-Macé a su faire oublier ses primitives et massives défenses schisteuses. Au milieu du XVè siècle, Louis de Beaumont entreprend la reconstruction de l'édifice en partie ruiné après les guerres de Cent ans. Le chambellan favori de Louis XI conserve les 4 tours rondes qu'il fait coiffer de poivrières. Les épaisses murailles sont percées d'harmonieuses fenêtres tandis que tourelles et escaliers viennent rompre la monotonie des façades. Tout le charme du logis de plaisance s'exprime dans le splendide balcon ciselé et l'admirable tribune en bois de la chapelle. Le château de gothique flamboyant devient l'un des plus beaux de la province.

 

Propriété du Département de Maine-et-Loire depuis 1967, le château est désormais le haut lieu du Festival d'Anjou. Il a d'ailleurs intégré, tout comme le Festival d'Anjou, depuis le 1er janvier 2010 l'établissement public Anjou Théâtre, chargé de la promotion et de la diffusion de l'action théâtrale sur le département. Il participe alors pleinement à sa vocation d'espace culturel, riche d'actions vers le spectacle vivant.

 

 

Source : Site officiel de Château du Plessis Macé (CLIQUEZ POUR PLUS D'INFOS)

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La vallée des arts - Crédits photos : © Thierry Hugon (Misanthrope) / © Pierre Verger (Pâris ou le bon juge) / @ www.jeanmichel-g.com (Photo affiche Misanthrope)