La Vallée des Arts

18, rue Charles de Gaulle

49330 ÉTRICHÉ

Téléphone :

06 11 49 52 94

 

Courriel :

la-vallee-des-arts@orange.fr

d'après Jacques OFFENBACH

CHINOISERIE MUSICALE EN UN ACTE

MUSIQUE DE JACQUES OFFENBACH

PAROLES DE LUDOVIC HALÉVY

ADAPTATION ET ARRANGEMENTS DE MARIE-LAURE CHANET

téléchargez le DOSSIER DU SPECTACLE

DOSSIER DE PRÉSENTATION
Dossier BA-TA-CLAN.pdf
Document Adobe Acrobat [5.0 MB]

L’histoire

 

 

Nous sommes ici en présence de chinois, habitants d’un improbable mais néanmoins Céleste Empire.

 

Qu’ils soient impératrice, mandarine ou conjurés agressifs, ils s’expriment tous dans un langage incompréhensible, se font des chinoiseries, possèdent un chant révolutionnaire exaltant et leurs vies respectives sont peuplées d’ombres chinoises !

 

Voici présenté un authentique casse-tête… chinois.

L’équipe

 

Corinne Pasquier

Fé-Han-Nich-Ton

 

Dorothée Thivet

Ké-Ki-Ké-La

 

Béatrice de Larragoïti

Fé-Ni-Hante

 

Olivier Naveau

Ko-Ko-Ri-Ko

 

Michaël Blotin

Kès-Kon-Risk

 

Sophie Rochepault

Kou-Ka-Rat-Cha

 

Sofia d'Angelo

Ti-Ri-Ki-Ki

 

Marie-Laure Chanet

Adaptation

Arrangements musicaux

Mise en scène 

 

Mélanie Sallé

Création et réalisation maquillages

 

Aurore Hye

Chorégraphies

Marie-Laure  Chanet

 

parcours atypique : B.T.S. de Secrétariat de Direction, pratique du chant lyrique, études tardives mais intensives du piano, expérience des concours et concerts dont plusieurs à 4 pianos ou avec orchestre (Issy-les-Moulineaux, Ferrières-en-Brie, Meaux) où elle interprète notamment Bach, Mozart, Gershwin ou Rachmaninoff. 

Professeur de piano, elle n’oublie pas ses premières amours : le théâtre chanté, Offenbach demeurant son maître. Elle crée son spectacle Le Je-Nous déboîtés, un seule en scène dans lequel elle chante tout en s'accompagnant au piano.

S'essayant à la comédie musicale, au théâtre, au clown ou aux claquettes, et parce que la vie n’est plaisante que dans la variété, elle collabore aux projets de Claire Guyot, comédienne, chanteuse et metteure en scène.

Cette vie, qu’elle ne peut envisager que baignée de musiques, de mots et de joie de vivre à partager, l’amène aujourd’hui à la mise en scène d'opérettes.

 

Corinne  Pasquier

 

Diplômée du CNR d’Angers, violoniste à l’orchestre symphonique du conservatoire, elle intègre ensuite les chœurs du Théâtre Musical d’Angers puis les Amis de l’Art Lyrique d’Angers où elle suit des cours de chant auprès de Rose-Noëlle Lenain et se confronte à ses premiers rôles.

En 2011, elle incarne Stella Spotlight de l’opéra-rock Stars-Mania monté par la troupe Albérica à Château-Gontier, et intègre l’ensemble lyrique Ligéralis, puis l’Atelier Lyrique Angevin

 qui lui confient plusieurs interventions solistes.

Se perfectionnant auprès de Christophe Fel, elle accède depuis 2015 à des rôles solistes dans des registres sacrés, d’opéra ou d’opéra-bouffe. En 2019 elle interprète notamment Glück, Gounod, Fauré, incarne Hélène dans La belle Hélène d’Offenbach, et aura été soliste pour des conférences-concerts à Angers et au Théâtre du Ranelagh à Paris. Elle est aussi coach vocal pour différents ateliers de comédie musicale et opérette proposés par les Folies Angevines à Angers.

Dorothée  Thivet

 

soprano lyrique, diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle incarne les rôles de caractère comique dans les opéras-bouffes d’Offenbach (Mme Balandard dans M. Choufleuri, Théodorine dans L’île de Tulipatan, deux œuvres

représentées avec succès au Festival Off d'Avignon, Léocadie dans Le voyage de MM. Dunanan père et fils ou encore Mme Hilarius dans La Poupée de Audran avec L’Atelier Lyrique Angevin au Grand Théâtre d’Angers.

Elle crée aussi ses propres concerts-spectacles :

Mezzo contre-ténor,

Corrida Lyrique,

Les Sorcifées,

Les Chevaliers de la Vocalypse,…

Et a également fait partie de plusieurs concerts et productions scéniques au sein de divers ensembles et compagnies : Les Cris de Paris, Opéra Eclaté, Les Frivolités parisiennes et Les Siècles

Béatrice

de Larragoïti

 

soprano franco-brésilienne, détient un Master of Music ainsi qu'un Artist Diploma du Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance (Londres), et est également diplômée d'Histoire de l'art à la Sorbonne et à l'Ecole du Louvre. Elle mène une carrière guidée par des choix de répertoire originaux et se distingue par un large spectre de performances variées. Plusieurs fois saluée par la critique, elle s’est produite sur de nombreuses scènes, festivals et salles de concert en Europe, en Amérique et au Royaume-Uni,

 parmi lesquels le Carnegie Hall ou Saint-Martin-in-the-Fields, sous la baguette de chefs renommés. Récemment, Béatrice fut artiste invitée au Silesian Festival Ludwig van Beethoven (Pologne), et chanta le rôle de Ketty dans Passionnément d'André Messager au Festival Lyrique-en-Mer.

Parmi ses futurs projets, citons le rôle de Janthe dans Der Vampyr de Marschner à Londres avec la compagnie Gothic Opera. 

Olivier Naveau

 

Après des études au Conservatoire de Tours et une médaille d’or en chant en 1998, il est rapidement invité à l’Opéra de Nantes pour L’Enfant et les Sortilèges (l’Arbre et le Fauteuil), la création européenne Des Souris et des Hommes de C. Floyd (Candy) en 1999, Les Travaux d’Hercule de C. Terrasse (Augias), ainsi qu’à l’Opéra de Rennes pour Dialogues des Carmélites (Thierry), Ariadne auf Naxos (Laquais), Faisons un Opéra de Britten (Bob le Noir, Tom), la création mondiale de Chemin Faisant de V. Bouchot (Blaise).

En 2002 et 2003, il participe à une grande série de Bataclan (Ko-ko-ri-ko) d’après Offenbach au Théâtre Ranelagh à Paris, puis La Traviata (Marquis d’Obigny) à l’Opéra de Rennes, Les Carrosses du Saint Sacrement (Evêque de Lima) au sein de l’Opéra Studio de l’Opéra de Lyon, Coup de Roulis de Messager (Commissaire Gerville), ainsi qu’à une longue tournée dans le Sud de la France avec Cyrano de Bergerac (musique de L. Pillot).

On peut aussi l'entendre dans de nombreux rôles, à l’Opéra de Nice ou de Genève.

Il joue et chante dans La Masterclasse du Baryton Grand-Beau, spectacle humoristique d'Ada Bonora .

Mélanie Sallé

 

réalise des maquillages de transformation et se spécialise en  maquillage de scène, notamment auprès de Michèle Sauvêtre (ancienne directrice de  l’école d’esthétique Matile). Depuis 2015, l’Opéra de Baugé lui accorde sa confiance. Au Grand Théâtre d'Angers, elle collabore avec l'Atelier Lyrique Angevin dont elle devient responsable maquillage en 2019. Elle travaille régulièrement pour Les Balades du Temps Jadis de Durtal, la CODA, le Festival Angevin d’Opéra-Bouffe et rejoint aujourd'hui l'équipe de Journées Angevines d’Opéra-Bouffe pour plusieurs créations maquillages.

Aurore Hye

 

pratique et enseigne la danse depuis plus de 20 ans comme bénévole et foule les planches depuis son plus jeune âge.

En 2016, elle quitte son travail pour vivre de sa passion et devenir danseuse professionnelle. Elle intègre alors l’équipe du Puy du Fou et participe, entre autres,

à la création 2016, le Dernier Panache. Aujourd’hui elle possède sa propre compagnie, Audacia, au sein de laquelle elle chorégraphie, danse et chante, tout en s’associant aux projets d’autres compagnies.

Depuis 2018, elle enseigne la danse aux Folies Angevines, et y crée des chorégraphies.

L’œuvre

 

Ba-Ta-Clan est le premier grand succès qui ouvrira une voie royale à Offenbach pour la création de pièces plus grandioses. 

 

En effet, jusqu’à ce moment, il n’avait pas l’autorisation de mettre en scène plus de quatre personnages ni d’utiliser de chœurs.

 

Le triomphe de Ba-Ta-Clan va ainsi permettre de donner libre cours à son talent débridé.

 

 

Le compositeur

 

On ne présente plus Jacques Offenbach (1819 - 1880)

génial compositeur, homme-orchestre, père, avec Hervé, de l’opérette et opéra-bouffe (ancêtres de nos actuelles comédies musicales)  et prolixe créateur de La Vie Parisienne, La Belle Hélène, Orphée au Enfers, La Périchole, La grande-duchesse de Gérolstein,…

Note d’intention

 

Le succès de Ba-Ta-Clan et ses nombreuses reprises ne doivent rien au hasard. Cette pièce totalement farfelue offre un divertissement efficace qui remporte l’adhésion d’un public très large allant des enfants jusqu’au plus âgés d’entre nous.

 

Œuvre durant à l’origine 40 minutes environ, cette version est enrichie d’airs extraits d’autres œuvres d’Offenbach et de ses contemporains afin de proposer un spectacle 1h / 1h10. 

 

Le texte a été revisité pour coller au mieux à notre époque et à ses codes humoristiques. L’ensemble est conçu comme une énorme bande-dessinée loufoque et réjouissante, où le burlesque le dispute à l’absurde.

 

En 1855, époque de la pleine expansion des empires coloniaux, on fantasmait ces pays lointains. Aujourd’hui, cela permet d’envisager des costumes, maquillages et décors d’inspiration pseudo-orientaliste mais où la créativité et la drôlerie ont toute latitude pour s’exprimer et où il n'est pas exclut de faire un clin d'œil à Prévert et son œuvre du Roi et l'Oiseau.

Crédits photos

© Philippe LAURENT (spectacle)

© Anne DION (Marie-Laure Chanet)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La vallée des arts